Investir

Dropshipping : le point sur les avantages et les inconvénients

Dropshipping : le point sur les avantages et les inconvénients

Derrière le terme à la mode, un peu galvaudé par les médias d’ailleurs, se cacher en réalité une nouvelle façon d’aborder la logistique à la lumière des nouvelles technologies. Le dropshipping désigne donc une activité qui repose sur la très classique notion d’intermédiaire : le dropshipper met en place une boutique en ligne qui reçoit des commandes qu’elle transmet à un ou plusieurs fournisseurs. Ces derniers se chargent de livrer le client final, et le dropshipper réaliser une marge sur chaque opération. A première vue, le dropshipping a tout juste… mais comme toutes les activités potentiellement rémunératrices, il fait l’objet de quelques inconvénients.

Quels sont les principaux avantages du dropshipping ?

Les gestionnaires le savent très bien : le stockage reste le principal coût de toute entreprise commerciale. Il englobe le loyer ou l’acquisition d’un entrepôt, le salaire (ou toute autre forme de rémunération) d’un gardien de nuit, une facture d’eau et d’électricité, l’assurance, la manutention, le maintien des conditions de salubrité, etc. Le dropshipping, et c’est ici son plus bel avantage, vous exonère de cette prise de tête puisque vous n’avez virtuellement aucun stock. Cela ne vous épargne pas l’étape cruciale de la recherche et de la qualification des fournisseurs pour être en mesure d’honorer les commandes de vos clients dans les meilleures conditions possibles. Au-delà de et avantage capital qui pourrait très bien suffire pour justifier l’option du dropshipping, vous allez pouvoir compter sur d’autres points intéressants :

  • Un faible risque, mais des revenus (potentiellement) intéressants, par l’absence de stock, mais aussi par la relative faiblesse des barrières à l’entrée et à la sortie. En somme, vous pouvez commencer à vendre dès aujourd’hui, et vous pouvez arrêter du jour au lendemain, sans frais ;
  • Des charges fixes raisonnables. Les seules charges fixes dont vous devrez vous acquitter sont celles de votre hébergeur (si vous choisissez de passer par un site web) ou du prestataire qui accueille votre boutique en ligne. Bien sûr, et en fonction de votre niche et de vos compétences dans le web, vous serez peut-être amené à solliciter l’aide d’un SEO, d’un designer ou encore d’un community manager, ce qui peut gonfler les charges fixes. Quoi qu’il en soit, vous ne serez vraisemblablement pas tenu de payer un loyer, de contracter une police d’assurance, d’engager une secrétaire, d’investir en matériel informatique, etc. ;
  • Un investissement initial très faible voire nul si vous avez des connaissances dans les métiers du web. Souvent, un effort raisonnable de quelques semaines pourra vous faire économiser des sommes conséquentes. On vous conseille à ce titre la formation dropshipping sur Mon Salaire En Slip ;
  • Une certaine flexibilité, puisque vous allez pouvoir saisir les opportunités saisonnières pour maximiser votre volume d’affaires. Vous pourrez aussi surfer sur les tendances éphémères en toute autonomie, en créant une nouvelle boutique à tout moment ou en élargissant votre niche. Le dropshipping peut d’ailleurs être envisagé comme un revenu complémentaire ;
  • La possibilité d’évoluer avec les mouvements de la demande. Il est possible d’absorber une demande importante puisque l’écrasante majorité des tâches sont supportées par vos fournisseurs.

Quels sont les principaux inconvénients du dropshipping ?

Les principaux inconvénients du dropshipping sont en réalité ceux de vos fournisseurs. Si vos partenaires d’affaires sont lents, peu rigoureux, peu professionnels ou pas très qualitatifs, vous aurez de très nombreux retours qui vous dégouteront très vite de cette aventure. Votre relation dépasse celle du client avec son fournisseur. Votre « survie », du moins au début, dépendra largement des prestations de votre fournisseur, mais l’inverse n’est pas vrai, ce qui déséquilibre un peu le rapport de force :

  • Si votre fournisseur change ses prix et ses délais de livraison, vous devrez en subir les conséquences (ou trouver un autre fournisseur) ;
  • Parce que le dropshipping a gagné en popularité en très peu de temps, il a aussi vu son intensité concurrentielle augmenter. Conséquence : les marges se sont quelque peu érodées ;
  • Les dropshippers éprouvent quasiment tous des difficultés à synchroniser leur stock virtuel avec celui de leur fournisseur.

Finalement, les inconvénients du dropshipping sont aussi les inconvénients du fait de déléguer du travail.