High Tech

Comment miner du bitcoin ?

Comment miner du bitcoin ?

Avec ce guide, vous comprendrez comment fonctionne le bitcoin, et comment le miner. Comment pouvez-vous mettre en place un matériel pour miner du bitcoin et commencer à générer de l’argent numérique ?

Le Hash rate ou « taux de hachage »

C’est le nombre de calculs que votre matériel peut effectuer chaque seconde alors qu’il tente de résoudre un problème mathématique. Les Hash Rates sont mesurés en méga-hashes, giga-hashes et téra-hashes par seconde (MH/sec, GH/sec, et TH/sec). Plus votre taux est élevé (par rapport au taux moyen actuel), plus vous avez de chances de résoudre un blocage de transaction. La page de comparaison de matériel du wiki bitcoin est un bon endroit pour obtenir des informations approximatives sur les taux pour différents matériels. Toute cette puissance de calcul consomme de l’électricité, et cela coûte de l’argent. Il vaut la peine de regarder la consommation d’énergie de votre matériel en watts, lorsque vous faites votre choix. Vous devez vous assurer que vous ne finirez pas par dépenser tout votre argent en électricité pour générer des revenus inférieurs à vos dépenses.

Quel mineur de bitcoin choisir ?

Il existe trois grandes catégories de matériel pour les mineurs de bitcoin : GPU, FPGA et ASIC.

Extraction de bitcoin CPU/GPU

La catégorie la moins puissante du matériel pour miner du bitcoin est votre ordinateur lui-même. Théoriquement, vous pourriez utiliser le CPU de votre ordinateur pour extraire les bitcoins, mais en pratique, c’est très lent et n’y a aucun intérêt à faire cela. Vous pouvez améliorer votre hash rate en ajoutant du matériel graphique à votre ordinateur de bureau. Les cartes graphiques sont équipées d’unités de traitement graphique (GPU). Ces dernières sont conçues pour le calcul mathématique lourd afin qu’elles puissent calculer toutes les données complexes nécessaires dans les jeux vidéo par exemple. Cela les rend particulièrement puissantes pour les calculs nécessaires à la résolution de blocs de transactions. Vous pouvez acheter des GPU auprès de deux fournisseurs principaux : ATI et Nvidia. Les cartes haut de gamme peuvent coûter des centaines d’euros, mais elles vous donnent aussi un avantage significatif sur le CPU. Par exemple, une carte graphique ATI 5970 peut vous donner plus de 800 MH/sec par rapport à un CPU.

L’un des avantages des GPU est qu’ils laissent également vos options ouvertes. Contrairement aux autres options discutées plus loin, ces unités peuvent être utilisées avec d’autres cryptomonnaies que bitcoin. Litecoin, par exemple, utilise un algorithme différent du bitcoin, appelé Scrypt. Il a été optimisé pour être compatible avec les CPU et les GPU, ce qui en fait une bonne option pour les mineurs de GPU qui veulent passer d’une devise à une autre. L’exploitation par GPU est en grande partie morte de nos jours. La difficulté de l’extraction de bitcoin s’est tellement accélérée avec la puissance de l’ASIC que les cartes graphiques ne peuvent plus rivaliser. Si vous voulez les utiliser, vous feriez mieux de vous équiper d’une carte mère qui peut prendre plusieurs cartes.

L’alternative FPGA

Parce qu’elles sont personnalisées pour miner du bitcoin, ces technologies offrent des performances supérieures à celles des CPU et des GPU. On a vu des FPGA monopuce fonctionner à environ 750 mégahashes/sec. Il est bien sûr possible de mettre plus d’une puce dans la boucle.

Mineurs de bitcoin ASIC

C’est là qu’il y a vraiment de l’action ! Les circuits intégrés spécifiques à une application (ASIC) sont spécifiquement conçus pour faire une seule chose : extraire les bitcoins à des vitesses élevées avec une consommation électrique relativement faible. Comme ces puces doivent être conçues spécialement pour cette tâche, puis fabriquées, leur production est coûteuse et prend beaucoup de temps, mais les vitesses sont stupéfiantes. Au moment d’écrire ces lignes, les unités réalisent des vitesses allant de 5 à 500 Gigahashes/sec.