Société

Comment repérer et traiter le VRS chez les bébés ?

Comment repérer et traiter le VRS chez les bébés ?

Le virus respiratoire syncytial, ou VRS, est une infection virale qui peut provoquer des symptômes importants chez les enfants de moins de deux ans. Cependant, la plupart des nourrissons qui contractent le virus présentent des symptômes semblables à ceux du rhume et s’en remettent sans problème.

Le VRS peut cependant avoir des conséquences graves chez certains patients à risque, notamment les bébés de moins de 6 mois, ceux nés prématurément ou encore ceux qui ont une maladie des poumons ou du système immunitaire.

Les symptômes du VRS

Le VRS est un virus présent dans les gouttelettes provenant de la toux et des éternuements. Ces germes peuvent se transmettre directement d’une personne à l’autre, ou lorsqu’un individu entre en contact avec un article contaminé, comme une poignée de porte ou un jouet. Les symptômes du VRS sont similaires à ceux d’un mauvais rhume et peuvent inclure :

  • un écoulement nasal ;
  • de la fièvre ;
  • une mauvaise alimentation ou un mauvais sommeil ;
  • une baisse d’énergie ;
  • de la toux ;
  • des sifflements ;
  • une difficulté à respirer ;
  • une paroi thoracique qui se rétracte à la respiration ;
  • une respiration rapide et haletante, etc.

Le VRS est également la cause la plus fréquente de bronchiolite et de pneumonie chez les bébés de moins d’un an. Ces affections provoquent un gonflement des poumons, qui peut entraîner un remplissage des voies respiratoires par du mucus. Cette combinaison de mucus et de gonflement peut rendre la respiration des bébés difficile. Enfin, il faut savoir que chaque enfant vit le VRS un peu différemment. Certains ont des symptômes très légers, tandis que d’autres peuvent avoir des problèmes qui mettent leur vie en danger.

Quel traitement ?

Comme son nom l’indique, le VRS est un virus, et il existe peu de traitements spécifiques pour aider à le guérir. Les antibiotiques n’agissent pas sur les virus par définition, et il n’existe pas de vaccin pour prévenir la maladie. Ainsi, le traitement du VRS vise généralement à gérer les symptômes et à prévenir les complications. La plupart des cas de VRS chez les bébés disparaissent sans traitement après une à deux semaine(s). Souvent, il suffit de quelques remèdes maison pour aider le bébé à passer le cap de la maladie.

Les remèdes maison

Quelques remèdes maison simples et éprouvés peuvent aider à soulager les symptômes du VRS, notamment :

Encourager la consommation de liquides

Si le bébé a plus de 6 mois, essayez de lui donner plus d’eau. Encouragez les bébés allaités à se nourrir autant que possible, car cela peut prévenir la déshydratation et le besoin d’une hydratation plus importante.

Médicaments

L’acétaminophène peut traiter l’inconfort et faire baisser la fièvre. Il est essentiel de consulter un médecin avant de donner de l’acétaminophène à un bébé.

Dégager le mucus des voies respiratoires

Enlever l’excès de mucus de la bouche ou du nez d’un bébé à l’aide d’un mouche-bébé peut faciliter la respiration et l’alimentation du bébé. Pour tout savoir de ces appareils, n’hésitez pas à consulter http://www.mouche-bebe.net/.

Passer du temps dans une salle de bain humide

Laissez couler l’eau chaude dans une salle de bain fermée pour la remplir de vapeur. La vapeur peut contribuer à réduire l’inflammation des voies respiratoires, à fluidifier le mucus et à faciliter la respiration du bébé.

Petit conseil : consultez toujours un médecin avant de donner des médicaments contre le rhume ou la toux aux enfants et aux bébés. Certains médicaments contiennent des substances qui ne conviennent pas aux enfants de moins de 6 ans. En règle générale, il faut éviter de donner la plupart des médicaments contre le rhume et la toux aux nourrissons de moins de 2 ans.

Médicaments et autres traitements

Si un bébé présente des symptômes graves de VRS, les options de traitement qui peuvent lui apporter un soulagement comprennent :

L’oxygène

Si un bébé a des difficultés à respirer, son taux d’oxygène dans le sang va chuter, ce qui peut être très dangereux s’il n’est pas traité. Lorsqu’un bébé a du mal à respirer, il devra utiliser beaucoup plus d’énergie. A terme, le bébé peut connaître une insuffisance respiratoire et cesser de respirer, ce qui constitue une situation d’urgence. La solution ? Un traitement à l’oxygène peut augmenter son niveau dans le sang et réduire l’effort nécessaire pour respirer.

Les fluides

Les bébés qui ont du mal à respirer peuvent ne pas avoir l’énergie nécessaire pour manger ou avoir du mal à boire suffisamment de liquide. Les très jeunes bébés peuvent se déshydrater très rapidement. Si le bébé ne boit pas assez, il peut avoir besoin d’une hydratation par voie intraveineuse ou d’une sonde d’alimentation pour l’aider à rester hydraté.

Les médicaments

Dans certaines situations, les médecins peuvent donner des médicaments pour ouvrir les voies respiratoires du bébé afin de l’aider à respirer. Les bébés très malades ou à haut risque peuvent avoir besoin de médicaments antiviraux pour aider le système immunitaire à attaquer ou à éliminer le virus de leur organisme.